Rechercher
  • femmesenaffaires

5 astuces pour négocier ton salaire

Dernière mise à jour : 3 nov. 2020

- Par Léna Penaranda -


Le 14 et 25 mai derniers se sont déroulés nos deux ateliers en ligne de négociation de salaire au féminin, en partenariat avec la firme de consultation Accenture.


Tu n’as pas pu y assister ? Ne t’en fais pas, nous t’avons préparé un petit résumé des points essentiels. Que tu sois dans un processus d'embauche ou que tu souhaites obtenir une promotion, voici 5 astuces pour négocier ton salaire !


1- Faire preuve de flexibilité


Rappelle-toi qu'il ne vaut mieux pas être trop ferme dans la négociation avec l'employeur. Certes, tu peux négocier ton salaire de base, mais n'oublie pas de tenir compte des autres composantes de la rémunération globale: primes, avantages sociaux, flexibilité au travail, congés payés, possibilités d'avancement... À toi de voir quels sont les aspects les plus importants à tes yeux, et de te concentrer dessus lorsque tu négocies.


2 - Faire des recherches


Lorsqu'on te pose la fameuse question "combien voulez-vous ?" en entrevue, tu as deux options: demander l'échelle salariale ou dicter tes attentes. Si les deux options sont valables, la deuxième nécéssite d'avoir fait de solides recherches avant l'entretien.


Comment avoir une idée du salaire associé au poste qui t'intéresse ? Une bonne technique consiste à contacter via LinkedIn les employés occupant le poste que tu vises dans l'entreprise. Prends le temps de t'interesser à leur parcours, leur expérience, pose leur des questions qui retiennent leur attention. Tu peux également approcher des recruteurs externes, ou consulter les avis et salaires d'employés anonymes sur le site internet Glassdoor, en prenant garde à ce que l'information soit vérifiée.  



De plus, la plupart des organisations possèdent une échelle salariale. Si tu demande un salaire inférieur à celui prédéterminé pour le poste, l'entreprise devra tout de même te rémunérer selon sa propre échelle et ne pourra pas descendre en-dessous ! Tu ne devrais donc pas avoir peur de demander une valeur inférieure à ce qui est attendu. Une bonne stratégie consiste cependant demander un peu plus haut que le salaire habituel en début de négociation, sans toutefois abuser !


3 - Connaître sa valeur


S'affirmer. Plus facile à dire qu'à faire, c'est vrai, mais la confiance en soi se travaille ! Pour surmonter le syndrome de l'imposteur, tu peux par exemple lister tout ce qui te rend crédible pour entreprendre une action: tes expériences, tes points forts... n'hésite pas à demander de l'aide à ton entourage. Une bon reflexe à adopter également : remercier au lieu de s'excuser sans cesse. Au lieu de "je suis désolée d'être au retard", essaye plutôt "je vous remercie pour votre patience". Troisième astuce: apprends à te connaître pour développer ton branding personnel. En effet, une attitude authentique qui reflète tes valeurs, intérêts et ambitions, te permettra de te démarquer auprès d'un employeur.


"Ton branding, c'est ce que les gens disent de toi lorsque tu quitte la pièce. "

4 - Se faire valoir à l'interne


Le processus d'appel de promotion (et donc, d'augmentation de salaire), est à la fois formel est informel. Soyons clair: c'est ta performance et celle de tes collègues, évaluées par un "jury de promotion", qui détermineront avant tout si tu est promu(e). Cependant, il y a également une composante humaine qui rentre en jeu. Il est primordial de développer ton réseau interne, networker au sein de ton entreprise et te mettre en avant auprès des personnes qui vont prendre la décision, afin qu'elle puissent défendre ton profil. Tu dois pour cela les connaître personnellement, et travailler ton elevator pitch, c'est à dire, vendre ta rentabilité et tes accomplissements en quelques mots afin de convaincre ton interlocuteur que tu es le candidat idéal pour le poste.


D'autre part, une bonne manière d'être reconnu au sein de l'entreprise consiste à te spécialiser dans un domaine ou un type de projet. Par exemple, si tu aimes les chiffres, tu peux bâtir ta réputation en travaillant sur des projets quantitatifs. Tes collègues et supérieurs feront alors appel à ton expertise lorsqu'ils nécessiteront de l'aide sur ce type de tâches.



5 - Se donner du temps


Si tu as de la chance, il se peut que tu obtiennes plusieurs offres d'emploi en même temps. Tu peux alors utiliser la situation à ton avantage pour négocier, en laissant les entreprises savoir que tu as un choix à faire. Prendre ton temps pour considérer chaque offre, réfléchir, en parler avec ton entourage, ne peut qu'être bénéfique pour prendre une décision éclairée. Attention à ne pas répondre trop vite car tu pourrais avoir l'air trop pressé, voir désespéré, mais assure-toi tout de même d'avoir donné ta décision à l'entreprise sous une semaine !


À retenir : même si le salaire est un sujet qui te semble difficile à aborder, sache que les RH et recruteurs s'attendent à ce que tu leur en parles. Alors, n'ais plus peur et lance-toi, tu n'as rien à perdre !



Garde également en tête qu'un refus n'est pas la fin du monde, mais une opportunité de planifier, persévérer et t'améliorer pour y arriver plus tard !


Finalement, le comité Femmes en Affaires tient à remercier les consultants d'Accenture Charline Florestal, Andrew Jacob et Louise Brinkmann pour leur présentation et leurs précieux conseils !